Réalisation d’un hotspot wifi

Cette article s’adresse à tous ceux qui ont déjà eu envie de se faire un réseau public et au amateur de spoofing.
Le problème des réseaux wifi public et qu’ils sont publics. L’authentification via un navigateur est trop facilement usurpable. Nous ne souhaitions pas réaliser un man in the middle qui a déjà été vu des centaines de fois sur la toile. Nous avons décider de nous plonger d’avantage et de proposer une solution qui reste légale puisqu’elle se contente d’imiter un réseau public. Nous l’appellerons « Noob Wifi ».

Afin de réaliser notre réseau nous avons utilisé la suite aircrack. La suite aircrack propose le module airbase. Celui ci permet de réaliser un réseau wifi ouvert. Il va alors diffuser les beacon frame. Ce sont les paquets contenant le nom du réseau (Free Wifi, Neuf Wifi, SFR Wifi, etc…). Ce qui nous intéresse dans le cadre de la sécurité c’est que si deux réseau avec le même ESSID (le même nom), le client se connectera automatiquement au plus puissant des deux.

Pour réaliser une attaque de type mitm ou bien spoofer le réseau tel que nous souhaitons le faire, il peut dont être intéressant de se procurer une antenne suffisamment puissante pour rayonner d’avantage que le hotspot que l’ont cherche à usurper.

Revenons à nos moutons. Après avoir installer la suite aircrack (ou bien à partir d’une backtrack).

Passage en mode monitoring :

$ airmon-zc start wlan0

Après cela, il va nous falloir configurer la fréquence d’émission de la carte. Pour cela il est nécessaire de sélectionner le chanel. Toute les cartes wifi ne sont pas compatible avec tout les chanels
Configuration du chanel de la carte :

$ iwconfig wlan0 channel 6
$ iwconfig wlan0 channel 6
$ ifconfig wlan0 up
$ ifconfig mon0 up

Lancement du point d’accès :

$ airbase-ng -c 6 --essid "Noob Wifi" mon0 &

Ceci nous permet alors de nous connecter librement à un hotspot. L’association sera faite et la partie protocole wifi est pleinement fonctionnel. Cependant, au même titre qu’une box adsl, airbase ressort une interface ethernet. Celle ci est virtuelle et s’appelle at0. Afin d’obtenir le point d’accès wifi pour relier tout vos équipement à internet par exemple, il vous suffit alors de réaliser une conection de pont entre votre interface web et at0.

Nous utiliserons at0 pour spoofer les requêtes dns et un par feu iptables pour rediriger le client fonction de s’il s’est authentifier auprès de nous ou non!

It’s oversimple, isn’t it?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *