Synchronisation sur un protocole bas niveau

Nous sommes en mesure d’espionner les premières transactions. Il ne nous reste plus qu’à configurer l’affichage sur la dalle tactile. Cet article va présenter la façon dont nous avons choisi de nous synchroniser avec le signal que nous espionnons. Cette méthode peut être extrapolée à d’autres protocoles de communication.

Synchronisation entre l’espion, le terminal et la carte

Les communications avec cartes à contact suivent la norme iso7816. Les communications sont réalisées en passant, sur la ligne, un état haut ou un état bas. Ce niveau logique doit être appliqué pendant une certaine durée; la durée de transmission d’un caractère. Afin de faire simple, cette durée dépend de la fréquence d’horloge appliquée à la carte par le terminal.

On peut le définir tel que :

Tc = a*f 
où :
f est la fréquence
Tc est la durée d'un caractère
a est un facteur de proportionnalité

Le temps que dure un caractère peut changer durant la transmission mais il sera toujours fonction de la fréquence. Pour le modifier, la carte demande à ce que se soit la valeur de a qui évolue.

Une explication plus détaillée (et surtout plus juste) est faite dans la norme iso 7816 ou bien dans l’EMV book 1 téléchargeable sur le site d’EMVco : http://www.emvco.com/specifications.aspx?id=223

Trame observée

La première action consistait à visualiser le signal obtenu. Pour ce faire,  j’ai décortiqué la norme et pris un oscilloscope. Dans le cas étudié, la première chose transmise est un octet décrivant le codage des caractères (Big endian / Little endian). Il est transmis par la carte et ressemble à ceci :

On remarque alors qu’aux temps t1 et t2, nous avons, bien que le caractère soit différent, un front descendant. Ceci correspond, d’après la norme, à la transmission de trois bits. Nous allons donc nous synchroniser sur ces deux fronts descendants lancer un compteur de temps et diviser le résultat par trois afin d’obtenir la durée de transmission d’un bit.

Code

Nous codons ceci sur un micro-contrôleur pic32. Le modèle de notre PIC est le pic32mx795F512L.
Configuration de l’interruption qui doit se déclencher sur les fronts descendants:

 /* Configure the interupt on IO to answer on each falling edge*/
    ConfigINT2(EXT_INT_ENABLE | FALLING_EDGE_INT | EXT_INT_PRI_1);

Implémentation de l’interruption pour lancer le timer 1 lors du premier front descendant puis le couper lors du second.

unsigned int state = 0;
unsigned int bitDuration = 0;
 
/* INT2 ISR */
/* Interruption externe 2 */
void __ISR(_EXTERNAL_2_VECTOR, IPL1) _Int2Handler(void) {
 
    /* State = 0 il s'agit du premier front descendant */
    if(0 == state)
    {
        /* Configure le Timer1*/
        mT1ClearIntFlag();
        /*Lance le timer 1 */
        OpenTimer1(T1_ON | T1_SOURCE_INT | T1_PS_1_1, 64000);
        state = 1;
    }
    else if(1 == state)
    {
          ConfigIntTimer1(T1_INT_OFF);
          bitDuration = ReadTimer1()/3;
    }
    /*Efface le flag d'interruption*/
    mINT2ClearIntFlag();
}

bitDuration contient alors le nombre de coups de clock que l’on doit compter pour obtenir le temps de transmission d’un bit.

It’s OverSimple, isn’t it?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *